Savoir accepter un non : pourquoi est-ce important ?

Publié le : 10 février 20216 mins de lecture

On a beaucoup parlé de l’importance de dire « Non », mais peu de l’importance de pouvoir accepter un « Non ». Dire « non » est aussi important que de savoir l’accepter. Dans la vie, il y a des rêves et des désirs qui nous sont inévitablement refusés. Ainsi, si nous avons du mal à accepter un « Non », la vie peut être plus compliquée qu’elle ne l’est déjà.

La phase de la vie dans laquelle nous avons le plus de mal à accepter un « Non » est l’enfance. C’est normal, car, en tant qu’enfant, nous avons tendance à être extrêmement égocentrique. La capacité à voir les choses d’un point de vue collectif se développe au fil du temps, à condition que l’éducation que nous avons reçue de nos parents nous ait aidés à développer cette capacité.

Accepter un « Non » nous met devant nos limites et cela provoque généralement des sentiments désagréables en nous. Dans ces cas, le « Non » s’oppose à nos désirs et cela nous cause une certaine frustration. Ces situations ne sont pas négatives en soi, elles font partie du cours naturel de la vie et nous devons les accepter.

Savoir accepter un « Non »

Nous sommes tous conscients qu’il existe différents types de “Non”. Certains, par exemple, sont temporaires, tandis que d’autres sont définitifs. De même, certains impliquent des renoncements qui ne sont pas pertinents et d’autres nous obligent à abandonner quelque chose que nous apprécions, que nous aimons ou dont nous avons besoin. Tout être humain doit faire face à différents types de “non” au cours de sa vie.

Parfois, le “Non” est direct, comme lorsque nous demandons quelque chose qui nous est immédiatement refusé. D’autres, nous n’utilisons pas ce mot clairement, mais ce sont les faits qui nous font comprendre que cette chose nous est refusée et que nous devrions reporter ou abandonner ce que nous voulions. De même, il existe des “non” implicites qui sont communiqués par des gestes de rejet ou d’appréhension.

Bien sûr, nous acceptons plus facilement un “Non” lorsque nous savons que le rejet est temporaire ou que l’objet du désir n’était pas vraiment important pour nous. Cependant, il peut être difficile pour certaines personnes d’accepter ces rejets apparemment insignifiants. Pour la plupart des gens, la difficulté survient lorsque le refus est définitif ou pertinent. Mais alors, pourquoi est-il important de pouvoir accepter un “Non” ?

Apprendre à accepter un « Non » des autres

Parfois, un “non” vient de l’extérieur. Par exemple, lorsque vous n’avez pas été accepté pour un emploi, un projet, une université, une promotion ou autre. Ou de nos proches qui nous disent : “Ne me touchez pas”, “Je ne veux pas continuer cette relation” ou “Vous n’avez pas été invité à la fête”.

Ce déni nous montre une réalité que, parfois, nous avons du mal à accepter : les autres n’ont pas à s’occuper de nos besoins, de nos attentes ou de nos désirs. Ils ne sont pas là pour nous faciliter la vie. Ils ont tout à fait le droit de fixer des limites aux situations qui les concernent.

En général, la difficulté à accepter ces “non” vient du fait que nous ne pouvons pas reconnaître les limites qui existent entre nous et les autres. L’interaction avec les autres ne signifie pas que nous pouvons toujours obtenir quelque chose d’eux. Nous évoluons davantage lorsque nous apprenons à accepter un “Non”, qu’il soit explicite ou implicite.

Les “non” de la vie

Les “non” dans la vie sont beaucoup plus forts et incontestables. Dès notre naissance, de nombreuses possibilités nous sont offertes et beaucoup d’autres nous sont refusées. Les limitations font partie de la vie et les parents qui veulent nous cacher cette réalité ne nous aident pas.

Nous ne devenons pas forts lorsqu’ils ne nous imposent pas de limites, mais lorsque nous apprenons à les reconnaître, à les accepter et à les affronter. Il y a beaucoup de choses que nous devrons attendre ou pour lesquelles nous devrons nous battre, ou que nous n’atteindrons tout simplement jamais. Désespérer ou nier qu’il existe des limites est une mauvaise façon de faire face aux conséquences.

Nous serons beaucoup plus forts et plus heureux lorsque nous apprendrons à accepter les “non” de la vie. Sinon, nous ne ferons qu’accroître la frustration et finirons par déformer ou éluder nos désirs les plus authentiques. De cette façon, nous vivrons une vie impossible au lieu de la vie possible.

Plan du site