Aujourd’hui, je me choisis et ce n’est pas un acte d’égoïsme. Aujourd’hui, je me choisis au-dessus de tout et de tous, parce que je mérite du temps pour moi. Je mérite de me libérer des engagements que j’ai pris avec les autres et de me consacrer à mes soins, à mon amour et à mon respect de moi-même.

Aujourd’hui, j’ai choisi d’être la reine de mon monde sans que les autres deviennent ma préoccupation. Aujourd’hui, je suis tout mon monde. Parce que j’ai toujours pris soin des autres et, même si ce n’était pas une obligation pour moi, j’ai décidé que je dois toujours être mon premier choix.

Aujourd’hui, je suis libre d’être moi-même, car je suis fatiguée de donner une partie de mon temps, de mon amour et de ma vie à des gens qui ne savent pas les apprécier. Alors, pour une fois, me mettre en avant, me choisir malgré tout et tout le monde n’est pas un acte d’égoïsme, mais d’honnêteté envers moi-même.

Aujourd’hui, je vais construire un nouveau moi dans lequel il n’y a pas de place pour un « toi d’abord », mais seulement pour un « nous » si nous partageons un moment. Aujourd’hui, j’ai décidé de déployer mes ailes et de commencer à voler vers ce que je veux vraiment, sans culpabilité ni tourment. Parce que je passe en premier.

Je me choisis pour colorer mon monde…

Je suis heureux à ma façon et je ne vous demande pas de faire partie de cette joie. En fait, je ne demande rien, sauf que vous me donniez de l’espace, l’espace dont j’ai besoin pour être moi-même, et non l’espace que vous voulez que je sois. Maintenant, j’ai l’impression de manquer quelque chose. Quelque chose, pas quelqu’un. C’est la liberté de mouvement, c’est la chance de colorer tout mon monde.

C’est pourquoi je me choisis aujourd’hui pour colorer mon monde, car mon sourire ne peut pas apparaître sur le visage des autres. Parce que je sais que le ciel n’est pas toujours bleu, qu’il est plein de nuances. Et je choisis les nuances parce que tout est subjectif, tout change de couleur selon la façon dont je le regarde.

Je me choisis tout d’abord parce que, parmi les mille façons de vivre la vie, je choisis celle qui me rend heureux. Je me suis choisi parce que je mérite d’être heureux sans crainte. Je me suis choisi parce qu’auparavant, il y avait des gens qui me méprisaient et pensaient être mes maîtres.

Ils ont effacé mes rêves et m’ont fait culpabiliser quand je ne leur donnais pas la priorité. Et à ce moment-là, je n’étais important pour personne : j’étais une option, on pouvait me jeter. Mais mon heure est venue, car j’ai pris mon envol et décidé d’être ce que je veux.

J’ai décidé que le sourire doit faire partie de mon visage…

J’ai décidé que les sourires que je cherche ne doivent pas seulement apparaître sur le visage des autres, mais aussi, et surtout sur le mien. Il ne s’agit plus de résister ou de survivre : il s’agit de vivre, de s’amuser et d’être heureux. Aujourd’hui, je me suis choisi parce que je suis le seul à pouvoir obtenir ce que je veux ; personne ne peut vivre à ma place.

Aujourd’hui, je décide de mon propre chemin. Je suis celui qui, d’un pas ferme, regarde vers l’avenir sans craindre que les autres apprécient mon choix. Parce que je suis moi et que je n’ai pas à attendre que les autres aiment ce que je fais. Je suis indépendant et tant que je ne me mêle pas de la vie des autres en leur faisant du mal, ils doivent respecter ma liberté.

Aujourd’hui, je me choisis parce que si je me méprise, je ne trouverai jamais l’appréciation des autres. Aujourd’hui, je me choisis, je prends soin de moi et je m’aime parce que c’est ce que je mérite. J’ai été courageux et j’ai décidé que je valais autant que les autres personnes auxquelles j’ai donné la priorité auparavant. Je me suis choisi et je ne me sens pas coupable. Et vous, vous mettrez-vous un jour à la première place ?