La résolution des conflits habituels est l’une des compétences qui nous aide le plus à nous débarrasser des soucis. Lorsqu’il y a deux êtres humains, au moins un conflit survient. Cela ne dépend pas du fait que les gens soient mauvais ou prêts à créer des problèmes. Cela se produit simplement parce que deux personnes ne ressentent pas exactement la même chose.

Les relations saines sont celles qui ne sont pas conflictuelles. Cependant, il ne s’agit pas d’éviter les contradictions, mais de savoir comment les résoudre. C’est le véritable secret d’une bonne coexistence et ce n’est pas si difficile si nous le proposons à nouveau. Il suffit d’avoir la volonté, la patience, la capacité de compréhension et la volonté de ne pas s’enliser dans les différences, pour ne pas les ruminer. Certains conflits sont plus fréquents que d’autres. On présente ci-dessous un inventaire de ces problèmes habituels qu’il vaut la peine d’apprendre à résoudre afin d’avoir une vie plus tranquille et des relations plus saines et plus fluides.

1. Résoudre les conflits causés par des malentendus ou des perceptions erronées

Ce sont des conflits très fréquents. Elles se produisent lorsqu’une erreur de communication survient. Les participants ne disposent pas de toutes les informations ou celles-ci sont mal interprétées. Cela provoque de l’inquiétude, de la gêne ou du ressentiment.

Pour résoudre ces situations, il est préférable d’opter pour un dialogue franc et direct. Si vous remarquez que quelqu’un est soudainement hostile et que vous ne savez pas pourquoi, le mieux est de le lui demander directement. Il en va de même si vous ne le faites pas. Si quelque chose vous dérange, vous devez l’exprimer ouvertement et avec respect. De nombreux problèmes importants peuvent être évités grâce à une communication affirmée.

2. Résoudre les conflits causés par un accord non conclu

Parfois, l’hostilité entre deux personnes est constante et insidieuse. Peut-être que l’une critique l’autre dans tout ce qu’elle fait ou dit ou qu’elle est toujours contre ou ennuyée. De cette façon, tous deux perçoivent un malaise constant.

Le plus probable est que dans ces cas, il y a un conflit fondamental non reconnu. Ce gros problème se traduit par de petits affrontements quotidiens et persistants. Si vous voulez résoudre une telle situation, la première chose à faire est d’identifier ce qui se cache derrière. Ensuite, vous devez faire face à cette difficulté avec l’autre personne sans oublier la sincérité et le respect.

3. Résoudre les conflits causés par des intérêts contradictoires

C’est ce que l’on appelle communément un “conflit d’intérêts”. Elle se produit lorsque les besoins d’une personne sont mis en regard de ceux d’une autre. Par exemple, lorsqu’une affaire domestique doit être réglée et que la personne qui est censée s’en occuper, veut se reposer au lieu de le faire.

Dans ce cas, le problème ne peut être résolu que si vous entamez une négociation équitable. Cela signifie qu’ils doivent tous deux céder. Cependant, les deux doivent également obtenir un avantage. Il n’est pas si difficile d’y parvenir si les personnes concernées acceptent qu’un accord maigre vaut mieux qu’une grosse phrase.

4. Résoudre les conflits causés par des valeurs ou des croyances différentes

Ces conflits font également partie du groupe des plus courants. En réalité, elles ne se produisent pas parce que deux personnes pensent différemment. Avoir des idées différentes devient un problème lorsque l’une ou les deux personnes veulent imposer leurs croyances à l’autre et déprécier leur point de vue.

En général, cela se produit souvent avec les croyances religieuses ou politiques. Dans les deux cas, il s’agit généralement de prosélytisme, c’est-à-dire d’un intérêt à “recruter” l’autre dans son propre parti ou groupe. Pour résoudre ce genre de conflits, il suffit d’admettre que le respect de la liberté de pensée de l’autre implique la garantie que les autres respectent aussi ce que vous pensez.

5. Résoudre les conflits de pouvoir

Le pouvoir est une source permanente de conflit. Ceux qui la détiennent sont soumis à toutes sortes de critiques, certaines bien intentionnées et d’autres moins. Ceux qui ne l’ont pas, en revanche, en subissent les effets et, bien souvent, ont le sentiment de ne pas en bénéficier. Dans le domaine du pouvoir, il y a toujours des tensions.

Pour résoudre les conflits de pouvoir, l’idéal est de proposer des mécanismes de résolution horizontaux. Cela signifie créer un espace pour écouter et rencontrer ceux qui n’en ont pas. Cela s’applique non seulement à ceux qui exercent le pouvoir dans les sphères sociales, mais aussi à ceux qui ont le pouvoir dans la famille, à l’école, au travail.

6. Résoudre les conflits causés par des difficultés personnelles

Les difficultés personnelles sont celles qui sont liées aux conflits produisant dans l’esprit d’un individu. Cela signifie qu’en réalité, il n’y a pas de problème extérieur. C’est la personne qui voit les choses ainsi. Cela se produit, par exemple, lorsqu’un individu anxieux ne tolère pas que les autres fassent quelque chose lentement.

Quiconque entoure une personne en conflit personnel doit malheureusement lui faire prendre conscience de la situation. La plupart du temps, ils n’en sont pas conscients. Parfois, il s’agit simplement de leur faire comprendre qu’il n’y a pas de véritable conflit. Si vous le faites calmement et respectueusement, il aura probablement un bon effet.

7. Résoudre les conflits causés par des incompatibilités de caractères

Ce sont ces conflits qui proviennent simplement d’un “manque de chimie”. Pour une raison ou une autre, une personne ne peut en accepter une autre. C’est une sorte d’antipathie générique qui n’obéit pas à un élément particulier. Dans ce cas, on peut être tenté d’exprimer une telle tension et des gestes continus de rejet.

S’il est vrai que tout le monde ne doit pas nous aimer, il est également vrai que nous n’avons pas le droit de rejeter quelqu’un tel qu’il est. Peut-être que ses caractéristiques sont complémentaires aux nôtres et que nous ne le remarquons pas. Peut-être devons-nous simplement adopter une distance prudente et nous traiter mutuellement avec la considération qu’ils méritent.

Les conflits, en général, peuvent toujours être résolus par une communication assertive. Cela ne signifie pas une communication sournoise ou faussement polie. Il s’agit plutôt de traiter le problème directement, sans bruit et dans le respect de l’autre. Si vous êtes capable de communiquer correctement, avant même de résoudre un conflit, vous serez certainement en mesure de le prévenir.